Découvrez ici ce qui rend la mesure de la PCR si spéciale!

PCR - l’analyse la plus sensible

En général, il existe 3 analyses permettant d’examiner le succès du traitement et donc la réponse au traitement de la LMC et la progression de la maladie.

Slide 1
1. Analyse hématologique
Prise de sang
Cellules sanguines
L’analyse hématologique permet seulement de mesurer le nombre de cellules
contenues dans le sang.
Slide 2
2. Analyse cytogénétique
Ponction de moelle osseuse
Chromosomes
L’analyse cytogénétique est une analyse de la moelle osseuse permettant l’examen des chromosomes. Elle permet de détecter le chromosome Philadelphie, le chromosome typique à la LMC.
Slide 3
3. La PCR
Prise de sang
BCR-ABL
La PCR signifie (= Polymerase Chain Reaction, réaction de polymérisation en chaîne) est la Méthode d’analyse la plus sensible. Elle est capable de détecter les signes de la maladie, la présence du gène BCR-ABL dans les globules blancs, même si ces derniers sont contenus dans le sang en quantités infimes. Les valeurs BCR-ABL sont le résultat de la PCR et sont données en pourcentage selon un barème international.

Après chaque visite, inscrivez le résultat de la mesure de votre PCR et les valeurs BCR-ABL en %, dans votre Journal. Ainsi, vous pourrez voir facilement si votre thérapie poursuit son «objectif».

Comment fonctionne la mesure de la PCR?

La PCR permet de multiplier d’infimes quantités d’informations génétiques dans un laps de temps très court. Des techniques spéciales permettent de copier le matériel génétique du gène BCR-ABL jusqu’à ce qu’il soit en quantité suffisante pour pouvoir correctement le dépister.

Voici comment fonctionne la mesure de la PCR:

Slide 4
Vous devez tout d’abord effectuer une prise de sang.
Slide 5
Le sang prélevé est ensuite placé dans l’appareil à PCR. Lors de la PCR, le matériel génétique est multiplié au cours de plusieurs cycles grâce à l’influence de l’enzyme ADN polymérase.
Slide 6
Si le gène BCR-ABL est présent dans votre prise de sang, la part des globules blancs peut être calculée grâce au matériel génétique BCR-ABL. Il s’agit de vos valeurs BCR-ABL.

Après chaque visite, inscrivez le résultat de la mesure de votre PCR et les valeurs BCR-ABL en %, dans votre Journal. Ainsi, vous pourrez voir facilement si votre thérapie poursuit son «objectif».

Comment doit être interprété le résultat de la mesure de la PCR?

Avant de commencer le traitement, les valeurs BCR-ABL sont mesurées au moyen de la PCR.
Pour le succès de la thérapie, Il est crucial de savoir comment les valeurs BCR-ABL évoluent en cours de traitement et ce, dans un certain laps de temps.
Les directives actuelles définissent les objectifs suivants en ce qui concerne la meilleure réponse à la thérapie:

Slide 7

Si vos valeurs BCR-ABL sont inférieures à 10% après 3 mois de thérapie, cela signifie que la réponse au traitement est optimale. Le traitement doit être poursuivi et son succès contrôlé tous les 3 mois au moyen de la PCR.

Les contrôles PCR doivent ensuite être effectués tous les 3 mois et ce jusqu’à ce qu’une rémission moléculaire majeure ait été atteinte.

Slide 8

Si vos valeurs BCR-ABL sont inférieures à 0,1% après 12 mois de thérapie, il s’agit alors d’une rémission moléculaire majeure (MMR = major molecular response).

Si tel est le cas, un contrôle des valeurs BCR-ABL tous les 3 à 6 mois suffit.

Après chaque visite, inscrivez le résultat de la mesure de votre PCR et les valeurs BCR-ABL en %, dans votre Journal. Ainsi, vous pourrez voir facilement si votre thérapie poursuit son «objectif».

Que faire si mes valeurs n’atteignent pas le niveau fixé?

De toute évidence, le plus tôt vos valeurs atteigneront le niveau fixé, le mieux ce sera. Certains patients atteignent néanmoins leurs objectifs plus tôt, d’autres plus tard. Discutez dans tous les cas de votre résultat personnel avec votre médecin. Il trouvera la cause de l’insuffisance de la réponse traitement et décidera ensuite si le traitement doit être ajusté ou modifié.

Pourquoi la mesure de la PCR doit-elle être effectuée aussi souvent?

De nos jours, les médicaments modernes permettent de bien contrôler la LMC.

Pour un faible nombre de patients atteints de la LMC, le traitement n’atteste dès le début, pas de l’effet désiré. Les mesures régulières de la PCR permettent ainsi d’identifier rapidement les patients pour lesquels le traitement n’apporte pas la réponse optimale.

Grâce aux contrôles de la PCR, il est ainsi possible d’identifier si un aspect de la maladie change au cours d’un traitement, c’est-à-dire lorsque les valeurs BCR-ABL augmentent. Il est ensuite important d’identifier la cause de l’insuffisance de la réponse au traitement et de réagir rapidement. Votre médecin traitant décidera alors si ce traitement doit être ajusté ou modifié.

Après chaque visite, inscrivez le résultat de la mesure de votre PCR et les valeurs BCR-ABL en %, dans votre Journal. Ainsi, vous pourrez voir facilement si votre thérapie poursuit son «objectif».

Que faire si le résultat de mon analyse PCR n’est pas normal?

Si le résultat de votre analyse PCR montre que vos valeurs BCR-ABL ont augmenté, il n’y a toutefois aucune raison de paniquer.
Les résultats des tests peuvent varier de temps à autre pour diverses raisons, par exemple quand un autre laboratoire a examiné votre sang.
Une augmentation des valeurs BCR-ABL ne signifie pas nécessairement que votre LMC s’est aggravée.
Vous devriez impérativement en discuter avec votre médecin.